mardi 24 janvier 2017

Le mystère BlackThorn

Le mystère BlackThorn – Kevin Sands

Auteur :
Kevin Sands


Editeur :                       
Bayard Jeunesse
Collection :
Jeunesse
Genre :
Jeunesse, Aventure, Fantastique
Série :
/
Nombre de pages :
512 pages
Format lu :
Papier
Date de parution :
11 mai 2016
Prix d’achat :
15,90€ (broché)
11,99€ (numérique)

Un roman qui m’aura envoûté pendant les examens, me permettant de déstresser à coups de potions magiques

Résumé du roman
               
Londres. 1665. Christopher Rowe, 14 ans, est apprenti chez Benedict Blackthorn, un apothicaire renommé. Celui-ci l'a pris sous son aile il y a quatre ans et lui a enseigné tous les secrets de fabrication des potions et remèdes. Mais, depuis quelques mois, l'angoisse pèse sur Londres : une organisation occulte s'attaque aux érudits de la ville. Trois apothicaires ont déjà été assassinés. Et la menace semble se resserrer de plus en plus autour de l'officine de Benedict Blackthorn… Jusqu'au jour où Chris découvre un message codé de son maître bien-aimé avec un avertissement : n'en parle à personne…

Mon avis

                Allant fin décembre dans la bibliothèque de mon village, je fouille mais ne trouve rien qui puisse me plaire car ce qui pourrait l’être, je l’ai déjà lu. Un peu déçu de ne rien trouver, je me tourne pour sortir de la salle et vois la couverture de ce livre. Ni une, ni deux, je m’empresse de lire le résumé et franchis, quelques minutes plus tard, la porte de la bibliothèque, le livre en mains. J’avais trouvé la clé pour m’évader dans mes révisions.

                La première raison pour laquelle j’ai aimé ce roman est son caractère fantastique. Je suis un lecteur pouvant lire de tout, m’adaptant plus ou moins facilement à tout type de lecture, à tout genre littéraire possible, lisant tantôt un polar et allant jusqu’au fantastique, passant par la passion charnelle et romantique. Ce que j’aime par-dessus tout est le fantastique et la fantasy, deux genres que beaucoup confondent mais qui ont quelques différences. Dans les périodes plus difficiles telles qu’une session d’examens, j’ai besoin, comme l’étranger venu dans une autre région, un autre pays, de retourner à mes sources pour respirer l’air de chez-moi, me remplir d’énergie, me revigorer et ne plus penser à rien. Pour moi, c’est un genre qui demande plus d’imagination. J’avais besoin de m’évader, de sortir de notre monde, de rêver, de voler dans les nuages et ce livre m’a permis de penser à autre chose qu’aux examens. Selon moi, lire quelques chose présentant des éléments irréels à plus ou moins grande dose permet au lecteur de se déconnecter de la réalité et par ce biais, ne plus penser à sa vie réelle. Après chaque moment de lecture avec ce roman, je me sentais apaisé. J’ai choisi ce livre pour son genre et je ne pouvais donc pas donner mon avis sans parler des raisons qui m’ont poussé à choisir cette lecture.

                Ensuite, j’ai beaucoup aimé le personnage principal de l’histoire pour son passé et la place qu’il prend dans le monde actuel. Dès le début, nous l’accompagnons et savons qu’il sera le personnage le plus important du récit mais étant plus âgé que lui, je trouve cela assez marrant, assez distrayant de suivre les pas d’un adolescent qui n’est pas considéré comme important dans la société décrite dans le roman. Un peu gauche (comme tous les garçons de cet âge), nous n’imaginons pas qu’il pourrait accomplir de telles choses, qu’il pourrait vivre de telles péripéties mais c’est bien le cas et nous sommes impressionnés par sa dextérité, son courage et son ingéniosité. C’est marrant car nous savons très peu de son passé mais quand nous l’observons, nous le regardons, je me vois plus jeune, lorsque je rêvais d’aventures plus folles les unes que les autres. Je me revois jouer chez moi, imaginer des scénarios plus décalés les uns des autres. Et je pense que c’est la principale raison qui pousse le lecteur à aimer ce personnage. Il se revoit dans sa jeunesse ou il se voit comme il est, rêveur et amateurs d’aventures. Cela m’a fait du bien de plonger quelques années en arrière.

                Pour terminer, comme je l’ai dit, nous savons peu du passé du personnage principal et de l’histoire des autres. Ce manque de descriptions identitaires est comblé par des péripéties en plus grand nombre. J’ai toujours aimé ce genre de romans que nous n’arrêtons pas de courir dans les rues, éviter des bagarres ou, au contraire, s’y engager. On oublie rapidement notre vie quotidienne pour plonger dans un autre monde et être occupé par des actions nous tenant en haleine. Dans certains moments de l’année, je subis de telles pressions que je veux juste m’évader. Je l’ai dit dans le premier argument. En plus du genre du récit, l’action présente m’aide à me délivrer du stress quotidien, me faisant vivre de belles aventures. Action après action, péripétie après péripéties, nous évoluons dans l’histoire, arrivant au fin mot de l’histoire et pas à un seul moment, nous avons envie de nous reposer car nous sommes pris dans l’engrenage et nus voulons découvrir le mystère qui se cache derrière ce mot du maître apothicaire BlackThorn. Nous voulons percer ce mystère à jour, découvrir ce qu’il cache et pour y arriver rapidement, nous ne pouvons pas nous reposer, peur de laisser son élève partir seul.  

                En conclusion, j’ai assez bien aimé ce roman que je recommande aux adolescents qui veulent vivre une aventure magique.


★★★★

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Merci de ton commentaire, cela fera plaisir à l'auteur de ce blog ! Il t'en remercie