dimanche 19 août 2018

On a tous une bonne raison de tuer


On a tous une bonne raison de tuer - Pétronille Rostagnat

Auteur :
Pétronille Rostagnat




Editeur :                       
Collection :
Exclusivité
Genre :
Policier, Thriller, Suspense
Série :
/
Nombre de pages :
344 pages
Format lu :
Papier
Date de parution :
Mai 2018
Prix d’achat :
17,50€ (broché)
9,99€ (numérique)

On a tous une bonne raison de tuer. Quelle est la vôtre ? Cette affaire saura-t-elle me prendre à la gorge ? Découvrez-le dans mon avis.

Résumé du roman
               
Gabrielle est découverte dans son bain, les poignets tranchés. Tout laisse croire à la tentative de suicide d'une mère au foyer désœuvrée, mais Gabrielle n'a aucun souvenir de son acte. Poursuivie par la désagréable impression d'être en permanence observée, elle est presque sûre d'avoir été, en réalité, victime d'une tentative de meurtre.

Après avoir installé des caméras chez elle, elle surprend la visite d'une jeune inconnue puis découvre, lors d'un cocktail organisé dans le cabinet d'avocats de son mari, qu'il s'agit d'une proche collaboratrice de celui-ci. Trois jours plus tard, cette dernière est retrouvée assassinée.

Commandant au 36 quai des Orfèvres, Alexane Laroche se retrouve impliquée de plein fouet dans cette affaire. Son mari Charles est l'un des associés du cabinet et personne ne peut être exclu de la liste des suspects...


Mon avis


                J’ai mis un certain temps avant de poster cette chronique, non que la lecture ait pris du temps mais les mots de cet avis, si. Un petit passage d’écriture à vide pour un livre méritant de belles paroles, pour un thriller étonnant. J’espère que ces paroles égaleront le plaisir procuré face à cette découverte.

                Tout d’abord, ce qui transparaît après la lecture est le climat de l’enquête, du livre. Amateur de thrillers, j’en ai lu un bon paquet et j’ai l’habitude d’écrire dans mes avis que le climat était enivrant, suffoquant, vous prenant à la gorge et aux tripes, vous faisant frissonner et tourner la tête en arrière. Ici, c’était différent sans perdre de sa superbe. J’étais pris dans l’adrénaline du moment, dans le désir de démasquer le coupable sans avoir la peur au ventre. On pourrait croire que cela n’est pas aussi bien que d’autres thrillers, que si un tel climat n’a pas été recréé, c’est que le livre n’est pas si bon. En fait, non. C’est un peu comme si vous mangiez le même plat tous les jours et qu’un beau jour, on changeait de plat ou de manière de faire. C’est étrange mais on finit par savourer les saveurs, les appréciant à leur juste valeur. Ici, c’était un climat différent, un roman qui ne ressemblait pas aux autres et j’ai vraiment aimé cette originalité, la savourant. Grâce à cette modification d’atmosphère, nous nous trouvons à la frontière entre le polar et le thriller. Très intéressant et très bien maîtrisé. J’étais épaté.

                Ensuite, un bon roman du genre ne serait rien sans les rebondissements qui l’accompagnent. Les secrets dévoilés, les indices contradictoires, les informations de dernière minute. C’est vraiment une caractéristique indispensable de ce genre de romans et elle est bien présente, au plus grand plaisir du lecteur. On ne sait plus où donner de la tête. Notre plaisir, en tant que lecteur, est d’essayer de traquer le criminel, de retrouver sa trace. Notre déduction est comme un château de cartes qui est soufflé à chaque rebondissement, permettant sa réussite d’être plus spectaculaire, encore. Puis, cela prouve que l’auteur a également un certain talent, qu’il sait maîtriser son intrigue et jouer avec. Quelqu’un qui ne maîtrise pas son sujet ne pourra jamais jouer avec. Dans un polar, cela est très important. Il faut créer un suspense, il faut détourner l’attention du lecteur, l’amener sur de fausses pistes et sans maîtrise, le manuscrit ne pourrait devenir roman. Sans remarquer ce fait, un roman ne deviendrait jamais bon roman. Alors, oui, je tenais à souligner le talent de l’auteure. À plusieurs reprises, le lecteur pouvait être amené sur une fausse piste. On ne savait pas où donner de la tête ou quoi penser, même lorsqu’on découvre l’identité de la personne coupable.

                Pour terminer cet avis élogieux, j’ai envie d’aborder, en quelques lignes, les personnages de ce roman. Je ne vais pas m’attarder sur chacun d’entre eux mais plutôt décrire mon ressenti général. Je pense, déjà, qu’il est important de souligner que nous comptons des femmes dans les personnages principaux. C’est un fait assez étonnant et détonnant. On ne suit pas les traces d’un enquêteur en pardessus et avec un chapeau à la Sherlock mais bien une femme flic et mère de famille. Encore un point sur lequel ce roman brille de par son originalité. Et contrairement à ce qu’on pourrait croire, cela change un peu le roman et la tournure des péripéties. Un pari pris par l’auteure. Un résultat plus que satisfaisant. C’est bête mais un simple fait peut donner une ouverture d’esprit à un roman. Généralement, dans ces romans, on voit la femme comme une victime et le fait qu’une des héroïnes soit une femme forte permet à ce livre de se détacher des diktats du genre, stéréotypes que nous ne voyons pas spécialement en tant que lecteur, tellement pris dans l’engrenage des mots.

                En conclusion, pour toutes ces raisons, et ce, malgré le petit retard de mon avis, je ne peux que vous conseiller ce roman.

★★★★

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Merci de ton commentaire, cela fera plaisir à l'auteur de ce blog ! Il t'en remercie