jeudi 12 janvier 2017

La promesse à Elise

La promesse à Elise – Christian Laborie

Auteur :
Christian Laborie

Editeur :                       
Collection :
/
Genre :
Littérature générale, Historique
Série :
/
Nombre de pages :
560 pages
Format lu :
Papier
Date de parution :
29 décembre 2016
Prix d’achat :
18,50€ - 19,50€ (broché)
13,99€ (numérique)

Un livre nous ouvrant une porte sur l’histoire de nos contrées tout en nous plongeant dans une mer de sentiments.

Résumé du roman
               
Saint-Jean-du-Gard, 1955. La Seconde Guerre mondiale, si proche encore, si chargée de secrets et de passions, continue de résonner…

Pour Adèle, jeune institutrice, Élise est une élève pas comme les autres, muette et élevée par une mère seule, ô combien mystérieuse. Très attachée à la petite fille, Adèle devient sa confidente : à travers son journal intime, Élise lui dévoile les blessures de son passé.
Pourquoi s’est-elle condamnée au silence ?

Mon avis

                Cette première lecture de l’année est une réception de France Loisirs, acceptée quelques jours après avoir parlé de la Seconde Guerre Mondiale avec mes voisins. Curieux, j’aime beaucoup m’intéresser à cette période de l’Histoire mais toujours de manière détournée, biaisée et non en lisant un livre s’attaquant au sujet. Au bout de cette lecture, je ne vais pas dire que ce livre est un coup de cœur mais je l’ai apprécié à sa juste valeur.

                Tout d’abord, je vais vous parler de l’intrigue générale du roman, ce que nous désirons le plus, voir si elle est si divertissante que ce que le résumé sous-entend. Lorsque j’ai lu le résumé, je n’ai pas pu m’empêcher d’imaginer certains secrets sombres et mystérieux. J’étais parti sur divers sentiers de réponses, divers chemins aussi secrets les uns les autres. Voilà, j’étais embarqué, je ne pouvais donc pas refuser cette lecture alors que j’avais déjà commencé mon enquête. Heureusement que la période de fêtes a su tenir éloigné mon cerveau de continuer seul sur les fondations bien faibles du résumé. Une fois le livre reçu, je l’ai directement attaqué pour découvrir cette intrigue, pour y plonger dedans et découvrir un suspense moins mortel mais plus historique. J’ai l’habitude de lire des thrillers qui ont aussi leur trame assez énigmatique. Je voulais changer, entrer dans un roman d’un autre genre, découvrir des chemins moins dangereux mais tout aussi intéressants. Une intrigue varie en fonction du genre du livre. Au début, je ne savais pas à quoi m’entendre. Grand enquêteur, j’ai rassemblé les pièces du puzzle, en même temps que les personnages. À un moment, je me suis senti meilleur enquêteur qu’eux et cela m’a paru bizarre. J’avais la clé de l’énigme mais je savais que l’énigme ne s’arrêtait pas là. J’avais compris, découvert le terrible secret caché mais pas assez pour arrêter ma lecture. Il y’avait autre chose de caché, de plus subtil, de moins tangible et je ne pouvais donc détacher ma lecture. J’ai savouré les 50 dernières pages, faisant durer le suspense, ne voulant pas arrêter trop vite. Et même si au bout d’un moment, cette intrigue n’a plus vraiment de secret pour nous, un autre sentiment éveille notre intérêt, sentiment de complicité et d’attachement avec les personnages.

                Les personnages. Drôles de protagonistes. J’ai également quelques mots à toucher sur eux et sur leur représentation. Nous ne faisons pas directement connaissance des personnages clés de l’histoire et certains, au bout d’un moment, décident de laisser place sur le podium à d’autres héros que nous jugions secondaires. C’est un peu comme la chaise musicale. La musique est lancée, nous parlons de tous les personnages, les découvrant tous peu à peu et là, la chanson cesse et les personnages ne bougent plus. Dès lors, le narrateur s’intéresse à un personnage en particulier, nous faisant plonger dans son cœur, son intimité, nous apprenant son histoire. Cette expérience ne peut que donner une seule conséquence : notre rapprochement, notre attachement envers le personnage en question. En créant des liens forts entre le lecteur et les personnages, nous ne pouvons qu’être touchés par leur histoire et leurs péripéties. Ils sont nus devant nous, tout artifice enlevé, tout secret découvert. Comment peut-on rester indifférent face à une personne qui nous dévoile son jardin secret ? Cela crée directement un climat de confiance, un climat qui apaise l’histoire, qui apaise les tensions et qui nous donne envie de découvrir encore plus sur eux, de les aider, de les écouter, d’être simplement leur ami. L’identité qui leur est créée est plus remplie que certaines réelles. Nous avons l’impression de lire les péripéties de vraies personnes à la vie mouvementée et découvrir un tel récit.

                Pour terminer cet avis appréciateur, j’aimerais parler de l’univers du livre. Nous n’avons pas l’impression de lire un livre historique. Ce roman ne se lit pas, il se vit. Nous n’avons pas besoin de faire un effort pour imaginer le cadre de l’histoire, cadre spatial mais également temporel. Certains livres demandent au lecteur de fermer les yeux pour pouvoir s’imaginer le récit. D’autres, comme celui-là, ne demandent pas cela. Les mots prennent vie. Notre espace de lecture se transforme. Le bureau se transforme en prairie. Nous sommes directement plongés dedans. Nous lisons quelques dizaines de pages et la magie intervient. Un coup de baguette et les mots n’en sont plus. Comme je l’ai dit, nous ne lisons pas ce livre, nous le vivons et je pense que cela est une des meilleures choses qu’on peut dire sur un roman car cette impression montre que nous planons, que nous entrons dans l’histoire sans aucun problème, qu’il n’y a pas de blocage, de barrière. Ce voyage m’a enchanté, m’a fait vivre des tas d’aventures et j’en reviens, déçu de ne pas avoir continué de voguer sur les mots de l’auteur mais toute bonne chose a une fin.

                En conclusion, je tiens à remercier France Loisirs de m’avoir conseillé la lecture de ce roman car il m’a enchanté et je pense qu’il plaira à plus d’un lecteur, qu’il permet détente, secret et plaisir. Un roman qui fera passer le temps, que ce soit au coin de la cheminée ou sur un transat en été.

★★★★

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Merci de ton commentaire, cela fera plaisir à l'auteur de ce blog ! Il t'en remercie