dimanche 23 octobre 2016

L'ombre rouge de la vieille ville

Titre
Auteur
François Weber
Editeur
Collection
/
Date de sortie
23 juin 2016
Nombre de pages
224 pages
Prix
12€ (papier)
Un thriller nous amenant sur les sentiers de l’histoire et la théologie !


         
Synopsis

Huit morts en quinze mois ! Dans la vieille ville de Nancy, sur laquelle plane une mystérieuse « ombre rouge », personne n'est à l'abri. Mais qui sème donc l'épouvante dans la cité lorraine au point que police et clergé doivent unir leurs forces pour terrasser ce fou vengeur ? Magie noire, sorcellerie, possession... Comment arrêter ce massacre ? Ce thriller haletant plonge le lecteur dans l'atmosphère mystérieuse de la vieille cité de Nancy, marquée par la période de la Renaissance et la victoire de 1477 sur Charles le Téméraire. Un récit à suspens où se côtoient fantômes du passé et peurs d'aujourd'hui.   

Mon avis 

           Avant tout, je tiens à remercier Babelio et les Éditions Salvator de m’avoir permis de découvrir ce roman quelque peu original. En effet, le livre se présente comme un thriller. Un thriller, quoi de plus banal et divertissant qu’une sombre histoire mettant la vie des personnages en jeu ? Oui, certes, mais avez-vous déjà entendu parler d’un thriller religieux ? C’était la première fois que je voyais cela et maintenant, je tiens à vous délivrer mon avis sur mes impressions de lecture.

            Tout d’abord, l’histoire et l’intrigue en elles-mêmes étaient très bien réfléchies et exploitées. Il m’arrive régulièrement de lire des romans, mais surtout des textes amateurs, dans lesquels je trouve le moyen d’exploiter un peu plus l’intrigue, le scénario pour que les mots vibrent et fassent entrer le lecteur dans une convulsion littéraire. Dans d’autres écrits, ce suspense terrifiant est tourné en ridicule par l’invraisemblance des éléments fantastiques incorporés dans l’histoire. Certes, nous savons pertinemment que ces éléments magiques ne sont pas vrais mais en nous, nous le croyons et espérons un réalisme de l’auteur pour que cela s’ancre réellement en nous. Dans ce roman, je trouve que tout cela a été très bien travaillé. Certains éléments paranormaux sont intégrés dans l’histoire d’une manière si subtile, si fine que nous avons l’impression que cela est tout à fait normal, quotidien de faire face à de tels phénomènes. De plus, ces éléments fantastiques, magiques apportent un quelque chose de plus à l’histoire. Cette dernière se démarque des autres récits du genre par cela mais également par son côté religieux que j’aborderai un peu plus tard. On se sent vraiment pris dans l’engrenage de l’histoire et nous voulons démasquer le coupable, trouver l’assassin et boucler l’affaire. Ces éléments fantastiques renforcent le risque du périple et ce risque augmenté nous pousse à porter une plus grande attention, au risque de se faire surprendre et d’y perdre la vie.

            Ensuite, je vais parler un peu plus longuement de ce côté religieux qui est la source de tant d’interrogations de ma part. Il se ressent. Cette part théologique se ressent au fil du récit. Dire le contraire serait mentir. C’est d’ailleurs ce que l’on veut. Voir quel rôle cela joue au sein de l’histoire. Par contre, il est assez difficile d’évaluer la proportion religieuse du récit. Le tout est soudé. L’intrigue est soudée, collée avec cette part mystique et dans cette part plus fantastique, tout n’est pas religieux. Cela forme un tout indissociable, prouvant le talent d’écriture de l’auteur. Personnellement, je pense que je m’attendais à une plus grande présence de la théologie et je fus étonné de découvrir que cela avait une place limitée, préférant le développement du thriller. Un bon étonnement car nous pouvons exploiter du mieux que nous pouvons le côté religieux que l’histoire n’avancerait pas beaucoup. Maintenant, je pense que le lecteur qui souhaite découvrir ce thriller religieux doit avoir une certaine ouverture d’esprit pour accepter que des éléments théologiques soient présents au sein de l’histoire. Si tel n’est pas le cas, le récit perdra de sa saveur pour le lecteur et ce n’est pas le but d’un roman. Je m’attendais à quelque chose de plus spectaculaire, de plus grandiose sans pouvoir tracer une esquisse de mes attentes.

            Pour terminer, j’ai trouvé les personnages du récit assez décalés et/ou intéressants. Ils apportaient de manière générale une petite touche d’humour dans ce thriller assez sombre. Je ne vais pas vous révéler en quoi cet humour consistait, vous le trouverez par vous-même. C’est également très original de trouver cela dans un thriller. Un léger humour dans un roman sombre. Original et intéressant. Les personnages ne se démarquent pas uniquement à cause de leur humour mais également de leur diversité. Si vous lisez régulièrement mes avis de lecture, vous avez sans doute déjà remarqué que j’aimais cette grande diversité au niveau des personnages car une part de nous se reflète dans chacun d’eux. On comprend un peu tous les personnages, en partie. Cela permet d’avoir une vue d’ensemble sur leurs sentiments, leurs pensées… De plus, on s’intéresse à chaque personnage et on peut donc voir avec qui on s’entend mieux qui nous semble faux ou différent de nos valeurs. J’ai trouvé cela très agréable de faire connaissance avec les personnages du récit et même si nous ne connaissons pas grand-chose de la vie des héros, le peu que nous savons nous suffit pour dresser une image mentale, un portrait d’eux. Ils ne sont pas non plus exceptionnels mais humains et cela est très intéressant de découvrir des personnages comme cela.

            En conclusion, j’ai passé un bon petit moment de lecture, m’évadant dans les mots de l’auteur en découvrant un thriller pas comme les autres.



Pour l’acheter





Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Merci de ton commentaire, cela fera plaisir à l'auteur de ce blog ! Il t'en remercie