mercredi 13 juillet 2016

La Complainte des Filles de Loth (2) : Et le châtiment sera de vivre

Titre
Auteur
Editeur
Collection
/
Date de sortie
28 juin 2016
Nombre de pages
729 pages
Prix
2,99€ (offre de lancement)

Un roman d’enquêtes nous faisant voyager dans les noirceurs de notre monde

                                                             
Synopsis
          
La suite très attendue de « La Complainte des Filles de Loth »… Profitez de son tarif de lancement!

Extrait :

« Lorraine Jones-DeWitte dénoua rapidement le foulard qui couvrait son crâne rasé, et se regardant dans la glace de sa coiffeuse, ne put s’empêcher de rire à son étrange aspect. En effet, elle avait désormais le crâne recouvert de vingt-quatre électrodes, reliées en permanence à une batterie qu’elle promenait sur un petit chariot en raison de son poids, trois kilos. C'était un nouveau traitement expérimental pour son glioblastome que lui avait proposé Ruben, et qui semblait très prometteur, malgré ses contraintes.
« Darin n’est pas encore arrivé ? demanda-t-elle à son mari, Damian.
— Non, il est encore au bureau. Il a appelé tout à l’heure pour nous dire de ne pas l’attendre pour le dîner. »
Depuis que sa tumeur avait été diagnostiquée, Lorraine avait décidé de laisser les rênes du groupe DeWitte à Darin, pour mieux se battre contre le locataire indésirable qui squattait sa boîte crânienne.
Ainsi, Darin travaillait d’arrache-pied, comme elle l’avait fait avant lui, à la tête de cet empire que les DeWitte avaient patiemment construit. Mais depuis qu’elle était malade, d’une certaine et étrange façon, Lorraine avait découvert aussi une certaine lenteur de vivre, une nouvelle forme de respiration, qui n’étaient pas sans lui déplaire. Elle repensa à Darin. Le travail, le pouvoir, l'argent. Était-ce là tout l'héritage qu'elle lui laisserait?
Une pensée lui vint, soudain.
« Je me demande…
— Quoi, ma chérie ? demanda Damian en l’embrassant tendrement.
— Je me demande si nous lui avons suffisamment appris à être heureux », murmura Lorraine, songeuse. »

Mon avis


            Avant toute chose, je tiens à remercier les Éditions Rokh de m’avoir permis de lire cet ouvrage qui a réussi à me charmer, encore une fois. Chacun de leur livre est un moment de lecture merveilleux et unique, m’emportant dans l’univers de l’auteur, me faisant vivre avec les personnages. Je vais vous expliquer ce qui m’a plu le plus dans le quatrième livre de Morgan Caine.

            Tout d’abord, la première chose qui m’a frappé et qui m’a poussé à effectuer des recherches est le réalisme de l’histoire, ou du moins les éléments réels qui ont été transposés dans ce roman. Mélanger à la fois fictionnel et vie réelle est, dans un premier temps, signe que l’écrivaine s’est renseignée sur le sujet de son livre, le thème de son récit et du coup, cela ne peut que  nous plaire car nous savons qu’il y a une part de vraie et que tout n’est pas imaginé. Si vous savez pertinemment que l’histoire a été inventée de A à Z, vous allez quand même la lire mais les péripéties vous toucheront à moindre mesure car elles ne sont pas réalistes dans notre monde. Quand il y a une part de réel, les actions des personnages (bons ou mauvais) nous touchent plus qu’en temps normal et on se sent concerné par le récit, ce qui fait que notre intérêt pour le livre, pour capter les détails est grand. Tout cela contribue à la noirceur du roman qui devient de plus en plus sombre et cette noirceur est accentuée par le thème principal du roman : la pédophilie. Nous n’avons pas envie de croire en ce crime et la vérité de sa présence nous effraie et nous sommes obligés d’ouvrir les yeux.         

            Ensuite, je vais parler plus longuement du thème principal, un sujet choc mais que je trouve très bien choisi. En effet, il est tellement tabou, interdit que peu d’auteurs ont osé s’inspirer de ce crime pour leurs romans. Beaucoup connaissent « Lolita » mais ce livre n’appartient pas au genre de celui-ci. Le thème choisi, même si vous l’avez déjà lu à une ou deux reprises dans d’autres romans, reste encore inédit. Qui dit inédit, dit mystère et par conséquent, on ne sait pas à quoi s’attendre, on ne sait pas quel genre de rebondissements on va avoir et du début jusqu’à la fin, on vit dans l’angoisse, le suspense, ce qui renforce notre intérêt (à nouveau) pour l’histoire et ses détails. De plus, ce thème assez glauque fait naître, en nous, des sentiments envers les personnages, du dégoût à la compassion en passant par la joie et la pitié. Ce thème est tellement sensible qu’il nous touche, nous affecte et nous nous sentons proches de certains des personnages de l’histoire. L’enquête devient également plus vivante, rythmée par l’inconnu et la recherche de ces criminels que nous qualifions tous de monstres. Nous sommes pris dans l’engrenage d’une immonde injustice. Ce thème nous implique, nous, lecteurs, dans l’histoire.

            Pour terminer, le dernier point du livre que j’aimerais aborder est l’ensemble des personnages, anciens et nouveaux. C’est le quatrième roman de Morgan Caine et certains pourraient penser qu’après tant de temps passé auprès de certains des personnages, on pourrait s’en lasser mais j’arrête immédiatement leur tergiversation car ce n’est pas le cas. C’est un peu comme retrouver de vieux amis après quelques mois d’absence. L’auteure a tellement travaillé ses personnages qu’ils ont une identité réelle, qu’on a l’illusion de les connaître dans la vie réelle. Chacun a son passé, chacun à son histoire et c’est ce qui les rend plus humains, plus réalistes dans la noirceur de ces enquêtes. De plus, quand quelque chose arrive à un des « amis » que nous apprécions, de la compassion naît en nous pour cette personne et de la rage pour son malfaiteur. Dans chacun des romans, nous connaissons un peu plus de nos camarades de lecture. Pour les nouveaux personnages, l’écrivaine ne délaisse pas son talent et nous décrit à merveille les caractéristiques de ses nouveaux protagonistes. Ils sont tellement bien décrits que nous pouvons les visualiser, les voir à travers les mots et je trouve ça fabuleux. Ces personnages ne seraient pas aussi crédibles s’il n’y avait pas d’interactions entre eux et justement, dans cet opus, je trouve que leurs échanges rendent leurs pensées plus complexes, plus proches de la réalité. Rien n’est simple dans la vie, rien n’est simple au niveau des personnages. Nous comprenons les dilemmes naissant dans ce roman et pour ma part, j’attends avec impatience la suite.


            En conclusion, ce quatrième tome de Morgan Caine m’a toujours autant plu et je le recommande aux amateurs de bons thrillers, policiers (après la lecture des trois premiers, évidemment). De plus, il est rare que je relise un livre mais je pense que dans quelques années, je me ferai un petit mois ou deux, accompagné des romans de Morgan Caine.


Pour l’acheter


Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Merci de ton commentaire, cela fera plaisir à l'auteur de ce blog ! Il t'en remercie