mardi 15 mars 2016

Chroniques de la Mort Blanche (2) : Noir Saphir

Nom du livre
Auteur
Nicolas Cluzeau
Editeur
Les Editions du 38
Année de parution
2015
Genre
Fantasy
Nombre de pages
274 pages

Synopsis

Le second tome des Chroniques de la Mort Blanche
vous entraîne à nouveau dans un univers d’une grande richesse
et d’une sombre violence, où rien n'est complètement noir ou blanc.

L’Orlandie a sombré dans une immense guerre civile entre les tenants de l’ordre ancien et les partisans du Haut-Roi. Malgré la résistance, les troupes d’Endrew prennent possession de l’île, marche après marche. Seules les terres du seigneur Donnely se dressent encore sur sa route vers la toute-puissance. Mais ce dernier croit en ses chances de victoire. Sa fille, Deirdre, est partie en quête d’une épée magique qui pourrait lui donner la victoire sur Endrew en combat singulier. Le temps joue hélas contre les défenseurs du monde féerique. Malgré le remède temporaire qu’Arline et Sean ont découvert, la mort blanche ravage les franges féeriques et les provinces animales. Aidés de nouveaux alliés, les deux jeunes magiciens doivent rapidement assainir les nœuds de magie corrompus par Maerlar, un esprit de l’anti-vie assoiffé de vengeance.

Mon avis

             Je tiens à remercier, avant de commencer la rédaction de mon avis, les Editions du 38 dans la confiance qu’ils m’accordent pour la lecture et les chroniques de leurs ouvrages. J’avais lu le premier tome et cela avait été un coup de cœur pour moi. Après quelques mois, j’ai demandé à lire le second tome paru et c’est avec joie que je vous ai montré le moment de sa réception. J’ai bien aimé le second tome mais pas autant que le premier, ce qui est normal.

            Tout d’abord, la présence de nombreux personnages aux différences plus ou moins marquées est un réel délice à lire, à découvrir à nouveau. Même si j’étais embrumé au début pour redessiner les liens, les relations entre les diverses races et personnages, je me suis vite retrouvé grâce au talent de l’auteur qui permet d’avoir une vue d’ensemble assez grande, ce qui permet de rafraîchir notre mémoire. J’aimerais souligner et approfondir lorsque je dis que les personnages présentaient des différences. Certes, dans tout roman, les personnages sont différents et dans un roman de fantasy, on peut même avoir l’intervention de plusieurs races différentes, ce qui rend, pour moi, les personnages encore plus intéressants. Fidèle à ses congénères littéraires, ce livre met en scène l’intervention de plusieurs tribus. Alors pourquoi je veux souligner ce fait ? Où veux-je en venir ? Dans les autres romans, même avec la mixité des races, nous avons l’impression que les peuples forment un tout indivisible, qu’il y a un point commun qui les relie, une pensée profonde, que l’esprit de l’auteur règne en eux. Tandis que dans cet écrit, chaque catégorie de personnages reflétait une des facettes de l’auteur et donc, comme chaque catégorie avait sa facette, aucune base commune existait entre les personnages, ce qui les rend réellement différents. Cette différence se fait ressentir dans nos tripes de lecteur, un changement, un sentiment agréable.

            Ensuite, fidèle au premier tome, les péripéties sont nombreuses et variées. Grâce aux différents points de vue que je vais expliciter dans le troisième argument, nous, lecteurs, avons à peine le temps de souffler que nous sommes à nouveau embarqués dans un moment riche d’informations tragiques ou capitales ou de péripéties dangereuses et mortelles. L’attention du lecteur est donc toujours sollicitée et l’auteur s’assure donc l’intérêt de son lectorat. Pour comparer l’action à quelque chose, je vous invite d’imaginer que vous êtes en train de faire du vélo en montagne. Dans les pentes, vous allez plus lentement, vous peinez à pédaler, à avancer, à franchir la bute. Certains livres présentent des moments comme ceux-là dans lesquels ma pauvre âme de lecteur a du mal. Après la montée, vient la descente dans laquelle vous vous penchez sur votre guidon, que vous dévalez la pente à toute vitesse, que le vent vous fouette le visage et pendant ces dizaines de secondes, vous avez le sentiment d’être invisible, d’être un héros, d’avoir un sentiment de pouvoir. Ce livre n’est composé que de descentes dans lesquelles notre âme de lecteur se prend pour un héros omniscient de l’histoire. Nous sommes pris dans l’engrenage des péripéties qui tourne à toute allure, sans vouloir s’arrêter, ne faisant que ralentir un peu de temps en temps.

            Pour terminer, comme je l’ai dit, je vais parler des différents points de vue de l’histoire. Alors, ce ne sont pas les différentes vues que le lecteur pourrait avoir vis-à-vis de l’histoire mais celles imposées par les personnages. Dans chaque chapitre, nous suivons une équipe de protagonistes, appartenant dans l’un des deux camps présents dans l’histoire. Cela nous permet d’abord d’avoir la vision de chacun des personnages sur l’histoire qui se déroule et ainsi de forger notre point de vue personnel et ensuite, en lien avec cela, nous avons un meilleur tableau général du récit. Pour vous illustrer un peu plus clairement mes propos, je vais vous mettre en situation. Imaginez une personne qui vous dit que la voiture que vous voulez acheter est défectueuse. Si vous n’avez que l’avis de cette personne, vous allez sûrement penser cela et ne pas l’acheter. Maintenant, en plus de cette personne, vous avez les impressions du concessionnaire, d’autres utilisateurs, d’un garagiste … Vous allez recueillir plusieurs points de vue différents pour forger le vôtre sans avoir acheté la voiture. C’est ce que nous avons avec ce livre. Nous forgeons notre impression sans avoir vécu l’histoire.

            En conclusion, un second tome qui s’inscrit dans la lignée du premier et qui reste très intéressant et détendant à lire.



Un livre aux personnages et points de vue multiples qui plonge le lecteur dans une omniscience



Tu as déjà lu ce livre et tu aimerais partager ? Tu as envie de le lire et tu as peut-être des questions à me poser ? Ou peut-être que tout simplement tu veux faire plaisir. Laisse donc un commentaire.

Viens te le procurer sur :

- le site de l'éditeur (ici)
- Amazon (ici)
- La Fnac (ici)
- Numilog (ici)

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Merci de ton commentaire, cela fera plaisir à l'auteur de ce blog ! Il t'en remercie