mardi 22 mai 2018

Le Vase Rose


Le Vase Rose – Eric Oliva

Auteur :
Eric Oliva
 




Editeur :                       
Collection :
Le tourbillon des mots
Genre :
Policier, Suspense, Thriller
Série :
/
Nombre de pages :
232 pages
Format lu :
Numérique
Date de parution :
3 mai 2018
Prix d’achat :
9,99€ (poche)
4,99€ (numérique)

Un agréable thriller, sans aucune prise de tête. Une intrigue simple mais intéressante.

Résumé du roman
               
Et si votre pire cauchemar devenait réalité ?

Quand votre vie bascule, vous avez le choix : sombrer dans le chagrin ou tout faire pour vous relever.
Frédéric Caussois a choisi.

Pour lui, aucun compromis, il doit savoir, connaître la vérité.

Mon avis

               Le Vase Rose. Qu’est-ce qui peut se cacher derrière ce titre ? Je me suis posé la question et comme vous le savez, curieux que je suis, je n’ai pas pu refuser cette invitation de lecture. Un roman qui a su se soustraire à mes prédictions, un roman qui a su se lire facilement, un roman apprécié. En voici les principales raisons.

                Tout d’abord, comme tout récit de ce genre, l’intrigue. Une bonne intrigue doit présenter plusieurs caractéristiques. Dans un premier temps, elle doit plaire au lecteur, l’intéresser, le rendre avide de la découvrir. Une fois l’envie créée, il faut la maintenir, susciter la faim du lecteur, le pousser à tourner page après page. Grand amateur de ce genre de romans, j’ai pu m’attarder plus sur les détails, décortiquer la plume de l’auteur, le fil de l’histoire. J’ai aimé l’élément déclencheur. Un très bon début. Intense. Ayant longuement réfléchi sur ce point, je dois même dire que je ne vois pas une meilleure manière de commencer ce livre, à ce point. J’ai directement été embarqué dans l’histoire, démarrant cette enquête sur les chapeaux de roue. Ce que j’ai aussi apprécié était l’abondance des miettes de pain sur notre chemin, des indices laissés par l’auteur. Certes, comme tout livre qui se respecte, nous pensons détenir la clé qui résoudra l’histoire et nous donnera le fin mot du récit. Certains remarqueront que la clé ne rentrera même pas dans la serrure, d’autres, plus doués ou chanceux, pourront la faire rentrer de quelques dents avant de remarquer la même chose. Malgré les pièces de puzzle dans nos mains, il est dur de deviner le tableau final. Et tout cela, en partant d’une intrigue qui peut paraître des plus simples.

                Ensuite, cette focalisation, cette perspective sur le personnage principal, héros qui a vu sa vie basculer en quelques instants, impuissant. Je me suis senti proche de lui, tout en gardant cette distance de lucidité, distance créée par son état d’esprit. Je dois avouer qu’il n’est pas évident, pas simple d’écrire la psychologie d’un tel personnage, de peur d’en faire trop, de peur d’être à côté de la plaque. Néanmoins, ce personnage avait des sentiments et lorsque je ferme les yeux et que j’essaie de trouver sa principale caractéristique, c’est son état émotionnel qui me vient en premier lieu. Un personnage n’est pas simplement un être de papier qu’on crée et qu’on fait agir au gré de nos envies d’auteur. Je me suis toujours laissé à penser que ces êtres avaient une vie propre, une existence propre et décidaient de leur propre destin. J’ai aimé que l’auteur rende cet être d’encre et de papier un peu plus important, un peu plus réaliste, lui posant des traits humains. Cela permet au lecteur de se sentir plus proche de lui, de l’apprécier, de lire ce récit avec plus d’intérêt. Cela m’a plu. Ce personnage était intéressant. J’aurais aimé plus m’y attarder.

                Pour terminer, j’ai aimé découvrir la plume de cet auteur. Je ne le connaissais pas. Il n’en est pas à son premier essai. J’aime bien m’intéresser à l’écriture d’une personne. Je trouve que le style est quelque chose d’unique, de personnel. C’est un des éléments rapprochant l’auteur du lecteur, les mots, la façon de s’exprimer. Comme à l’oral, je pense que nous pouvons dire qu’un certain feeling transparaît des mots. J’ai aimé la simplicité, la sobriété de cette plume. Les pages se laissaient lire, l’histoire coulait sans discontinuer, sans aucun obstacle sur le passage. Il n’y avait pas de sens caché, de sous-entendu derrière les mots, les phrases. Un style au premier degré, compréhensible par tous, permettant vraiment de se détendre, de se laisser aller dans cette enquête. Certains pourront dire qu’ils s’attendaient à quelque chose de plus prenant. Je ne répondrais que par un sourire. C’est un peu comme la route. Certains aiment foncer, rouler à fendre l’air, cette sensation de vitesse. Je n’ai rien contre. Je trouve cela plaisant. Mais quand on lève le pied et qu’on prend le temps de regarder ce qu’il y’a autour de nous, cela permet de voir les choses plus nettement.

                En conclusion, vous l’aurez deviné, c’est un livre qui se laisse agréablement lire, un roman sans prise de tête pour un assez bon moment de lecture.

★★★★

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Merci de ton commentaire, cela fera plaisir à l'auteur de ce blog ! Il t'en remercie