samedi 16 septembre 2017

L’Hayden (1) – Le secret d’Eli

L’Hayden (1) – Le secret d’Eli – Julie Muller Volb

Auteur :
Julie Muller Volb




Editeur :                       
Collection :
Nouvelles Plumes
Genre :
Fantastique, Jeunesse, Fantasy
Série :
Nombre de pages :
416 pages
Format lu :
Papier
Date de parution :
Août 2017
Prix d’achat :
15,50€ (broché)
17,20€ (broché)
9,99€ (numérique)

Un roman de fantasy moderne pour les adolescents! A découvrir sans plus attendre!

Résumé du roman
               
Depuis le décès de son père, Mila vit sous la tutelle de sa sœur, Elisabeth, qui gère une maison d’hôtes. Alors que de mystérieux incendies ravagent plusieurs établissements de la ville, Mila fait connaissance avec un charmant pompier, Jeremiah, qui se trouve être leur pensionnaire. Troublée par ce jeune homme qui souffle avec elle le chaud et le froid, Mila voit aussi se multiplier autour d’elle des faits étranges. Une prétendue amie de sa sœur qui débarque blessée et en danger, des tatouages trop ressemblants pour que ce soit le fruit du hasard, et bientôt le départ précipité d’Eli, sans explications…

Aidée par son ami Liam, Mila mène l’enquête et ses investigations la conduisent jusqu’à un saule rose, lieu de passage vers un monde surprenant et surnaturel. Confrontée à tous les dangers, Mila découvre alors d’inimaginables secrets à propos de sa famille.


Mon avis


                Le prix de l’imaginaire Nouvelles Plumes de 2017. Grand amateur de ce genre, j’ai sauté directement sur l’occasion pour découvrir ce roman. Je n’ai pas été déçu de cette histoire. Je trouve que la collection « Nouvelles Plumes » permet de découvrir de nouveaux talents.

                Tout d’abord, j’ai trouvé ce roman assez moderne par rapport à notre société actuelle. On y parle de smartphones, de SMS et cette modernité est la bienvenue. Parfois, on peut se dire que cela dénature un peu la beauté d’un livre mais ici, le tout était si naturel que cela passait bien malgré que ça ne soit pas encore assez répandu dans la littérature. J’ai lu de nombreux romans et manuscrits dans lesquels les auteurs essayaient d’apporter cette nouvelle touche, ce côté high-tech dans les histoires et cela ne cadrait pas avec les personnages ou le contexte. Le problème est que quand on veut moderniser son écrit, on ne peut pas se contenter de reprendre certains éléments de la période actuelle, il faut reprendre le maximum possible et que cela soit pertinent. C’est un peu comme écrire une histoire du Moyen-Âge et que les chevaliers rappaient. Non, il faut tout associer et ce roman est un des rares livres qui a su concilier cela et je suis assez content d’avoir lu un tel résultat. Certes, le langage est un langage de jeunes dans les dialogues mais un vrai langage, pas une invention. Ainsi, oui, on a des épisodes de la vie d’adolescent actuelle et une intrigue qui est plus tournée pour les jeunes. C’est vraiment bien écrit. Alors, bien entendu, cela demande un petit temps d’adaptation mais sincèrement, jusqu’à maintenant, je pense que c’est le meilleur résultat qu’il m’ait été donné de lire.

                Ensuite, les personnages sont assez amusants. Ils sont jeunes, un peu gauches et avec de belles illusions en tête. J’arrive à m’identifier à eux dans certains actes, dans certains traits de leur comportement et cela est assez amusant de nous retrouver, nous, à leur âge. De plus, s’identifier à eux permet de s’y attacher plus facilement et cet attachement permet de mieux les apprécier et de se sentir plus concernés des péripéties qui s’y déroulent. Les personnages sont également intéressants de par leurs différences. Parfois, dans certains écrits, il m’est force de constater que les protagonistes viennent d’un seul et même moule et cela est fort regrettable car dans la vie de tous les jours, on ne se ressemble pas alors pourquoi des personnages devraient se ressembler ? Je suis donc vraiment rassuré et content que cette différence, que cette vie propre ait été inculquée aux personnages de l’histoire, ce qui la rend plus réelle et passionnante. Le seul petit bémol que j’ai dénoté est dans la couleur des personnages. Ils sont tous blancs ou noirs. Je ne parle pas, bien entendu, de la couleur de peau mais de leur caractère, de leur méchanceté. Nous avons les bons et les mauvais. Il n’y a pas d’entre-deux. Il n’y a pas un personnage qui est à la fois bon et mauvais. Peut-être que cela viendra dans les prochains tomes. Cela pourrait être surprenant.

                Pour terminer, ce qui m’a énormément plu également est le fait de voyager d’un monde à l’autre. Pour ceux qui lisent régulièrement mes chroniques, vous devez sans aucun doute savoir que ce genre de romans est un genre que j’adore. Il n’y a pas d’autres mots. Durant ma jeunesse, je n’ai pas arrêté de dévorer des livres de fantasy, c’est ce qui m’a donné goût à la lecture. Alors, quand l’éditeur m’a proposé cette lecture, je n’ai même pas dû lire le résumé pour donner mon accord. J’étais partant. Alors, il est vrai que c’est un genre visite et revisité et que les mondes parallèles se ressemblent tous. Nous entrons dans un univers dans lequel la modernité n’existe pas et tout a un certain esprit moyenâgeux. Ce n’est pas pour cela que nous ne devons pas aimer le monde dans lequel on est plongé. C’est un peu comme faire du tourisme dans un pays que vous adorez. Vous arrivez toujours à découvrir de nouvelles choses et dans le pire des cas, vous passez juste du bon temps.

                En conclusion, le premier roman de l’auteure est très bon et je ne peux que le conseiller aux adolescents pour qui le monde de la fantasy est un monde de prédilection pour la lecture. J’ai hâte de connaître la suite.

★★★★



Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Merci de ton commentaire, cela fera plaisir à l'auteur de ce blog ! Il t'en remercie