lundi 28 août 2017

La Sublime Communauté (1) - les Affamés

La Sublime Communauté (1) – Les Affamés – Emmanuelle Han

Auteur :
Emmanuelle Han





Editeur :                       
Collection :
Roman ado
Genre :
Dystopie, Fantastique, Aventure
Série :
La Sublime Communauté (1)
Nombre de pages :
384 pages
Format lu :
Papier
Date de parution :
4 octobre 2017
Prix d’achat :
16,00€ - Broché

Un coup de cœur qui ne m’a donné qu’une seule envie : me plonger encore plus dans cette histoire.

Résumé du roman
               
C'est la fin de notre ère.

Aux quatre coins d'une planète surpeuplée et en pleine dévastation, six mystérieuses portes apparaissent, ouvrant des brèches vers des mondes inconnus. En quête d'une terre promise, fuyant la misère et la mort, des flux d'hommes, de femmes et d'enfants désespérés, «Les Affamés», se pressent vers ces Six Mondes, ignorant tout à leur sujet.

Quels secrets renferment ces Portes ?
Quel mal ronge les Affamés ?
Quelle est la nature des six Mondes ?

En ces temps de détresse où la violence et le chacun-pour-soi font rage, seuls trois enfants pourront le découvrir. Ashoka, Ekian et Tupà ne se connaissent pas, vivent à des milliers de kilomètres de distance.

Pourtant, leurs destins sont liés.

De leur union dépendra le sort de la «Sublime Communauté».

Mon avis


                J’ai reçu ce livre grâce à une Masse Critique organisée par Babelio. Un roman à paraître chez Actes Sud début octobre. Pour ceux qui lisent régulièrement mes avis, vous aurez reconnu en ce résumé ton mon intérêt. Un mélange entre dystopie et fantastique, ça ne pouvait que me plaire. C’est pour cela que j’ai littéralement sauté sur l’occasion et avec de la chance, j’ai été sélectionné pour découvrir cette histoire que j’ai appréciée, aimée, adorée. Un coup de cœur.

                Tout d’abord, pour commencer mon avis, je vais vous parler du genre littéraire de ce récit. Comme je l’ai susmentionné dans la petite introduction, nous avons un mélange entre la dystopie – un genre issu de la science-fiction et qui met en place une société future qui se veut idéale alors que rien ne fonctionne de manière juste – et de fantastique, voire fantasy. J’ai beau réfléchir, aucun titre de roman ne me vient en tête lorsque ces deux genres sont présents dans un seul livre, ou du moins, pas dans une combinaison si harmonieuse. Le tout n’est pas de trouver des opportunités pour que la science-fiction côtoie le fantastique. Il faut que cela soit également intéressant, palpitant à découvrir. Le lecteur doit se sentir attiré par ce mélange original et novateur. C’est un peu comme une recette, il nécessaire d’avoir un certain savoir-faire. On peut avoir les ingrédients les plus frais et d’une qualité supérieure, si on n’a pas le doigté, la recette peut rater et le résultat devenir une catastrophe. Ici, l’auteure nous montre clairement son talent avec ce roman. Il y’a un équilibre parfait entre les deux genres. Chacun d’eux a été exploité avec brio et on ne se sent donc pas frustré par un manque de profondeur car ne manque n’existe même pas.

                Ensuite, les personnages étaient très intéressants. J’ai pris un certain plaisir à les découvrir, les appréhender et je n’ai jamais su les cerner entièrement, ils gardaient une part de mystère en eux qui ne cessait d’attiser ma curiosité. Dès le début du roman, on voyait que les personnages principaux étaient différents, différents des autres personnes, différents de nos pensées. Ils étaient uniques. Et ce qui était également bien est que les protagonistes ne connaissaient pas tout de la société dans laquelle ils vivaient ou encore de leur histoire. Ainsi, on découvrait certaines anecdotes en même temps qu’eux et on pouvait les voir évoluer, les voir réfléchir et peut-être même changer de voie suite à cela. Il y’avait vraiment des interactions entre les autres personnages et les héros du roman. Le dernier point qui m’a plu les concernant est le fait du bien et du mal. On ne peut pas dire si un personnage commet une bonne ou mauvaise action. Le personnage croit qu’il fait ce qui est juste. Le lecteur, lui, ne sait pas dire si l’action était bénéfique ou non. Il y’a un vrai flou quant à cette notion de bien et de mal, de blanc et de noir et l’avis qu’on se fait sur les héros est teinté différemment, plus psychologique, plus poussé. On est à la fois plus proche et plus distant d’un personnage. C’était donc une expérience intéressante.

                Pour terminer, je vais vous parler du récit en lui-même, du fond de l’histoire. C’est peut-être l’élément le plus intéressant de ce roman mais également l’élément sur lequel mettre des mots devient une tâche des plus ardues. En lisant un peu les caractéristiques de la collection, le jeune adulte ou le lecteur adulte peut se dire que cela ne sera pas intéressant car le roman est destiné aux jeunes et pourtant, après ma lecture, je me pose réellement la question. Certes, tout adolescent peut le lire sans problème et apprécier l’histoire mais en tant qu’amateur de lecture et jeune adulte, j’ai trouvé autre chose que l’histoire, quelque chose qui se cachait dedans et qui donne une tout autre saveur au récit. Je ressentais la noirceur du monde présenté dans chaque ligne, dans chaque péripétie. On n’assistait pas vraiment à l’histoire mais on la vivait. Cela peut sembler assez contradictoire. Comment vivre une histoire sans y assister ? On ressentait la part sombre de la société, cette peur face aux Affamés, cette appréhension face aux Six Mondes mais également cette sensation perpétuelle de danger, pas après pas. Ce récit est rempli à la fois de péripéties et dans chaque péripétie se cachent des éléments plus psychologiques sur lesquels mettre des mots est impossible mais qui, intérieurement, se ressentent. Les péripéties sont bien plus de que simples actions des personnages, elles sont créatrices de sensations plus ou moins fortes.

                En conclusion, je ne peux que recommander ce roman à l’amateur de ce genre de lectures. Si vous aimez les dystopies et les livres fantastiques, ce livre sera probablement votre prochain coup de cœur.


Coup de

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Merci de ton commentaire, cela fera plaisir à l'auteur de ce blog ! Il t'en remercie