dimanche 6 novembre 2016

L’Ordre terne (2) – La colère du magicien

Titre
Auteur
Editeur
22 Editions
Collection
/
Date de sortie
30 septembre 2016
Nombre de pages
372 pages
Prix
13,90€ (broché) - 3,90€ (ebook)


Un second tome qui a su me faire à nouveau plonger dans un univers fantastique !

    

Synopsis
                       
            Qui donc tire les ficelles de la catastrophe qui guette les Cinq Royaumes ? Les trois Lunes dans leur folle quête de vengeance ? Berendor Cairn, ce sorcier déchu et vieillissant qui n’a de cesse de vouloir racheter ses fautes ? Ou bien cette mystérieuse gemme noire qui promène de main en main son pouvoir malfaisant ?
Dans ce deuxième volet de la saga de l’Ordre Terne les acteurs de la catastrophe qui se profile se confrontent à leurs destins, aussi sombres soient-ils.
Tandis que les intrigues politiques voient s’affronter les puissants et les ambitieux dans des querelles de pouvoir et d’argent rien ne semble pouvoir arrêter la Prophétie.
Et pourtant, elle ne prédit rien d’autre que le retour d’une guerre dévastatrice qui ne laissera aucune chance aux hommes.

Voilà une épopée passionnante dans laquelle Cinq Royaumes vont affronter le plus grand péril auquel ils puissent être confrontés : la fin de tout espoir.

Paroles de bloggeurs :

"Quelle lecture ! Quelle plume ! Quelle histoire ! (...) Il n'y a pas de fausse note dans l'Ordre Terne, pas de temps mort durant lesquels le lecteur aurait pu s'ennuyer"
Mon coin livresque.

« Commencer ce récit, c’est prendre le risque de ne pas le lâcher avant de l’avoir terminé (...) »
Des livres, des fils et un peu de farine...

« Un premier tome palpitant qui nous fait voyager dans un monde riche. L’intrigue est passionnante, très bien maîtrisée et nous mène à un final étonnant ».
Le petit monde de Gren.

« Si vous ne devez retenir qu'une seule chose de cette chronique : alors c'est de découvrir l'Ordre Terne ! »
Ma lecturothèque

Mon avis

            Il m’a fallu énormément de temps pour lire ce livre jusqu’au bout. J’étais dans une période chargée mais il y’avait ce petit quelque chose en plus. J’aimais le livre. J’aimais l’histoire et ne voulait pas la terminer, pas trop rapidement. Alors, je lisais à petites doses, histoire de faire durer le plaisir. Je remercie l’auteure pour cet agréable moment de lecture.

            Tout d’abord, ce fut un réel plaisir de redécouvrir l’univers du roman. Grand fan de fantasy, je ne pouvais que m’émerveiller face à toute la splendeur du monde décrit dans ces pages. Fouler les sables de Granzlid, sentir les forêts de Frevok. M’imaginer un monde différent du nôtre. Quelle joie. Pour certains d’entre vous, terre-à-terre, il est difficile de vous imaginer une telle sensation. Imaginez-vous enfant, allant pour la première fois dans un zoo ou un parc d’attractions, ou même en vacances. Vous arrivez dans un lieu que vous ne connaissez pas mais dont vous rêvez depuis des jours, des semaines et des mois. Tout autour de vous vous semble magique, incroyable. Après quelque temps sans avoir lu un livre de ce genre, j’avais oublié la sensation de découverte, d’aventure, renforçant ce sentiment, ce périple en terres inconnues. Quand je lis un livre au cadre spatial imaginaire, cela me permet de me détacher de la réalité, de me dire qu’autre part, il existe un autre monde même si ce monde est juste une pensée, il existe le temps d’un récit. Pouvoir s’échapper du monde réel, mettre le pied dans un autre univers et pouvoir tout (re)découvrir avec innocence, avec émerveillement.

            Ensuite, ce que je n’avais pas remarqué énormément lors du premier tome, ce sont les personnages. Certes, je trouvais déjà les personnages intéressants mais durant ce tome, j’ai découvert leur potentiel et cela m’a nettement impressionné, dans le sens positif de l’expression. À travers ce tome, la diversité des personnages nous est montrée. Une diversité nettement plus intéressante que celle montrée dans le premier tome. Nous apprenons à connaître les personnages avec plus de profondeur, plus d’intimité, distinguant la noirceur de leurs pensées. Chaque personnage présenté a une identité propre et distincte des autres, différents par leur caractère, leur attitude et leurs valeurs. Nous essayons de trouver le ou les personnages(s) qui nous ressemblent le plus, qui nous sont sympathiques mais en chacun d’eux, nous trouvons une part de lumière et une part de noirceur. Il n’est donc pas facile de se décider face à la complexité des personnages. Celle-ci n’est pas un défaut, bien au contraire. Trouver des personnages riches de sens et d’identité est un vrai plaisir de lecture et de découverte par rapport à des êtres de papier vides de vie. L’auteure a su très bien nous présenter ses personnages, tellement bien que nous avons l’impression qu’ils existent vraiment.

            Pour terminer, une histoire ne serait rien sans son scénario, son intrigue. Quelle histoire. Lorsqu’on lit un livre de fantasy, nous avons toujours plus de chance de trouver des histoires complexes avec différents conflits entre royaumes ou au sein du gouvernement, avec des trahisons, des morts, des stratagèmes cachés. Nous avons une quantité de péripéties possibles, noires, sombres et divertissantes. L’auteure a su bien exploiter les possibilités et le potentiel de son roman. Dans une position d’omniscience presque totale, nous avons un aperçu sur tout ce qui se trame et cela est vivifiant. Quel sentiment de connaître à peu près tout, de savoir ce qui va se passer, ou du moins ce que les personnages veulent dans le futur et par quel moyen ils veulent y arriver. Malgré notre pouvoir de tout voir, de tout connaître, certains éléments arrivent par surprise et chamboulent nos connaissances, nous remettant en questionnement sur le fil de l’histoire. Nous ne les avons pas vus venir, trop sûrs de nous et nous devons en payer le prix.

            En conclusion, ce second tome était un très bon moment de lecture, un livre qui a réussi à m’épanouir et je vous conseille sa lecture.



Pour l’acheter




Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Merci de ton commentaire, cela fera plaisir à l'auteur de ce blog ! Il t'en remercie