mercredi 13 avril 2016

Mystery Club (3) : l’Ile interdite


Nom du livre
Mystery Club (3) : l’Ile interdite
Auteur
Fiona Kelly
Editeur
J’ai lu
Année de parution
1998
Genre
Jeunesse, Thriller, Suspense, Policier
Nombre de pages
160 pages

Synopsis

            Une semaine de vacances au bord de la mer, chez la tante de Holly ! Pour le Mystery Club, plus question de jouer les détectives. Un mot à l'ordre du jour : farniente ! Oui, mais... dès leur arrivée, Tracy aperçoit quelque chose d'étrange. Au milieu de la baie, face à la maison, il y a une île interdite au public : on y faisait des expériences lors de la dernière guerre et l'endroit est encore dangereux. Alors, comment expliquer que Tracy y ait vu des lumières ? Ou plutôt, des signaux lumineux... En fait de vacances tranquilles, voici donc Holly Tracy et Belinda de nouveau sur le sentier de la guerre. Comme d'habitude, les adultes ne les prennent pas au sérieux. Pourtant, c'est un gros, très gros poisson qu'elles viennent de ferrer. Du genre requin sanguinaire, mangeur d'adolescentes trop curieuses...

Mon avis

             J’avais lu certains des romans de la saga quand j’étais jeune et j’avais vécu un merveilleux moment de lecture parmi les membres du fameux Mystery Club. Il y’a quelques temps, j’ai voulu lire leurs histoires à nouveau. Après une longue pause entre ce livre et les deux premiers, je vous le chronique pour vous partager mon avis.

            Tout d’abord, et comme à l’époque, ce que j’ai le plus apprécié est la jeunesse des héroïnes. Parmi les autres livres, les autres séries littéraires présentes dans la collection, celle-ci est la seule mettant en scène des personnages dont l’âge est proche de celui du lecteur. C’est un des atouts majeurs de ce roman car nous nous sentons plus proches des personnages et le jeune lecteur – car oui ce livre est écrit à la base pour des enfants empruntant les sentiers de l’adolescence – sera attaché immédiatement aux membres de l’équipe mystérieuse. Avoir de jeunes personnages au centre d’un roman donne du rêve. En effet, quand nous sommes jeunes, nous avons eu presque tous, voire tous, envie de résoudre une enquête, de s’immerger dans la peau d’un détective et de découvrir des indices pour boucler les malfrats ensuite. Dans mon cas, étant un moins jeune lecteur, cela m’a donné le sourire de me remémorer mes rêves d’enfant, mes souvenirs d’exploration, mes jeux d’été.  Puis, je ne sais pas si vous l’avez déjà remarqué mais lorsqu’il s’agit d’un héros jeune, d’un(e) adolescent(e), on se sent rapidement plus proche, plus à l’aise, s’attachant moins difficilement et percevant avec moins de difficulté le caractère du protagoniste. Nous savons directement que le personnage n’est pas faux, qu’il ne cache pas quelque chose derrière ses airs et cela est détendant de juste se concentrer sur l’affaire et non la psychologie des personnages. Certains diront que ce n’est pas un vrai thriller, d’autres comme moi avoueront qu’un livre sans prise de tête fait du bien.

            Ensuite, un autre élément très intéressant dans ce roman est l’accessibilité de l’enquête pour le jeune lectorat. Une enquête est assez complexe et dans la majorité des cas, nous sommes dépassés par la compréhension de l’histoire jusqu’à la fin du récit. Nous essayons de deviner le thème de l’affaire mais nous sommes incapables de tomber juste avant de lire les dernières pages. Ici, c’est différent, nuancé. Nous sommes également dans la peau d’un enquêteur sauf que nous ne sommes pas tenus éloignés de l’histoire, des faits et c’est un peu comme si nous étions un membre du Mystery Club. Ce que je veux dire, montrer est le fait que le lecteur n’est jamais sans ressource vu qu’il suit l’enquête en même temps que les enquêtrices en herbe. Rien ne lui est caché. Le suspense n’est pas de savoir le fin mot de l’histoire mais celui de découvrir comment va se procéder la capture des malfrats et cela est à la fois original car peu courant, voire pas du tout, du moins, dans mes lectures et accessible pour les jeunes car c’est nettement plus simple. Et contrairement à ce que vous pourriez penser, cela n’empêche pas notre jeune ami lecteur de s’immerger dans la peau d’un détective pour lui-même essayer de trouver des indices et émettre des suggestions quant à la capture des bandits. Je me rappelle qu’étant âgé de 12 ans, ce livre était pour moi un thriller prenant.

            Pour terminer, je vais aborder l’ambiance générale du récit qui pourra étonner plus d’un d’entre vous. Dans un livre de ce genre, nous nous attendons à pénétrer une ambiance froide, humide, glacée, donnant des maux à vos os, s’imaginant un petit crachin nous couvrir et avoir la peur d’être nous-mêmes surveiller. Ici, l’ambiance est différente, unique. C’est un mélange de plusieurs thèmes adoucissant cela et nous offrant plus de sensations, de ressentis. Outre cette sombre ambiance, nous avons celle que nous inspirent l’innocence des personnages et notre attachement pour eux. Ce crachin froid et pénétrant est adouci par le rayonnement des personnages. Finalement, nous nous plongeons dans une enquête mais l’ambiance générale du récit est bon enfant. Certes, il y a des moments plus tendus, plus sombres que d’autres mais nous ne ressentons pas le danger à l’état pur, il est toujours adouci. Pour un enfant, ce livre est un merveilleux moment de détente dans une sphère agréable et légèrement teintée de noirceur tandis que pour un jeune adulte, c’est un petit roman enfantin sans prise de tête.

            En conclusion, si vous arrivez à trouver ce livre sur une brocante ou une bourse aux livres, n’hésitez pas à vous le procurer pour votre enfant ou des connaissances.



Un petit thriller initiatique emmenant l’enfant sur les sentiers d’un mystère aux multiples dangers



Tu as déjà lu ce livre et tu aimerais partager ? Tu as envie de le lire et tu as peut-être des questions à me poser ? Ou peut-être que tout simplement tu veux faire plaisir. Laisse donc un commentaire.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Merci de ton commentaire, cela fera plaisir à l'auteur de ce blog ! Il t'en remercie