samedi 19 décembre 2015

Les Tritons d'Ea (1) : Sous le vent

Nom du livre
Auteur
Shira Anthony
Editeur
Reines-beaux
Année de parution
2015
Genre
Erotique, LGBT, Fantasy
Nombre de pages
269 pages

Synopsis

            Taren Laxley n’a jamais connu d’autre vie que celle d’esclave. Lorsqu’un vigoureux pirate l’enlève et le retient prisonnier sur son navire, Taren embrasse cette occasion de réaliser son rêve d’une vie en haute mer. Non seulement le capitaine pirate lui offre sa liberté en échange de trois ans de labeur et de services sexuels, mais les plaisirs que Taren découvre lorsqu’il rejoint le capitaine et son second au lit surpassent ses plus grands fantasmes.

Mais, alors qu’une tempête éclate, Taren saute à la mer pour sauver un autre marin et disparaît. Il est sauvé par Ian Dunaidh, l’énigmatique et semble-t-il éternellement jeune capitaine d’un bateau ennemi, le Fantôme, et Taren ressent une attirance irrésistible envers Ian que ce dernier semble partager. Bientôt, Taren apprend un secret qui changera sa vie à jamais : Ian et le reste de son peuple sont des ondins changeurs de formes appelés Ea… et Taren en fait partie lui aussi. Liés l’un à l’autre par une passion dévorante qu’aucun d’eux ne peut expliquer ni renier, Taren et Ian se retrouvent bien vite entraînés dans une guerre et forcés de se battre pour l’avenir… pas seulement le leur, mais celui de leur espèce tout entière.

Mon avis

             Un récit à l’odeur de mer, un voyage sur l’étendue gigantesque de cette eau bleue … Tant de rêves sont promis dans ce résumé et ces rêves m’ont donné envie de lire ce livre, de connaître le goût de l’aventure sur les océans. J’ai un peu sous-estimé l’histoire de ce livre qui était, en fin de compte, très intéressante et très percutante. Voici l’heure de vous livrer mon avis.

            Tout d’abord, la plupart des romances M/M que j’ai lu jusqu’à présent comportent des scènes intimes plus ou moins nombreuses dont quelques-unes étaient expliqués de manière assez … mouvementée. Dans celles que comportait ce livre, j’ai pu observer la patience et la talent qu’avait l’auteure pour décrire de tels moments. Nous avons une légèreté de plume extraordinaire et nous sentons la passion qui habite les personnages durant ces scènes. Dans certains livres que j’ai déjà pu lire, les scènes n’étaient que des mots agissant sur des personnages, des héros-marionnettes qui obéissent à la pensée d’un ou à celle de l’auteur et nous ne sentons pas la chaleur de ces moments amoureux, intimes et cela est fort regrettable car un livre, ce n’est pas uniquement un ensemble de mots ou de phrases, c’est aussi et avant tout un partage de sentiments et d’émotions. Ici, l’auteure a très bien compris ce concept, ma  définition du livre et quand nous lisons ces scènes, nous sentons que ce sont les personnages qui sont libres de leurs entraves, de leurs chaînes. Nous savons que c’est de leur propre volonté qu’ils se déshabillent et s’unissent. Nous sentons que c’est une vraie liaison entre les deux personnages et non un jeu de rôles caché derrière l’écriture de faux sentiments, de leurres destinés à nous induire en erreur et à nous faire croire que les personnages couchent de leur plein gré. C’est un peu comme un gosse qui mange des épinards. Dans certains livres, ce qui se cache derrière, c’est que la mère ou le père le force à tout manger en lui faisant peur de rajouter plus. Dans d’autres comme celui-ci, l’enfant aime et mange ses épinards de manière volontaire. Ça change tout.
            Ensuite, j’ai bien aimé le monde qu’elle décrit dans son livre ainsi que l’Histoire de ce dernier.  Nous avons des contrées et des peuples différents qui sont reliés entre eux par des mers et parfois rejetés par des enchantements. Nous voyons que la magie n’y est plus importante que par le passé et nous apprenons l’histoire de chaque civilisation. Nous apprenons également à découvrir un peuple différent du nôtre et à sympathiser (ou pas) avec. Quand j’ouvre un livre de fantasy, c’est pour voyager dans un monde différent, un monde où la modernisation n’a pas encore eu lieu, un monde aux mille dangers et défis, un univers propice à l’aventure et je fais confiance à l’auteur du livre pour me faire voyager dans mes désirs. L’auteur prend alors le rôle de navigateur et me dirige dans son monde et ses aventures et c’est à moi de juger de l’intérêt du spectacle. Dans ce roman, j’ai énormément navigué sur l’eau et sur une île hostile avant de pouvoir enfin être libre du dernier morceau de mon voyage. J’ai aimé ce périple même si je n’ai pas eu les étoiles dans les yeux mais ça, c’est une question de sentiments et aussi de goûts. Alors je la remercie d’avoir créé un monde assez joli mais je la remercie encore plus de lui avoir donné une Histoire et des peuples. C’est bien de construire un univers mais qu’est-ce qu’ils deviendraient s’il n’était pas habité, s’il n’avait pas vécu ? J’ai aimé connaître les pans du passé de ce monde et des civilisations qui y habitent, cela permet de mieux connaître la politique mais également la cause des inimitiés entre les personnages.
            Pour terminer, j’ai aimé qu’il y ait une intrigue un peu plus élaborée que dans les livres du même genre. Je suis souvent étonné en lisant des livres M/M que l’intrigue soit assez simpliste, enfantine et je trouve cela regrettable. C’est la même chose pour les romances traditionnelles, nous savons ce qui va se passer par la suite car l’auteur ne cache pas assez son jeu ou car ce jeu a été utilisé de nombreuses fois auparavant par d’autres écrivains. Juste pour vous dire que les romances qui se démarquent des autres deviennent de plus en plus rares et que les auteurs ont de plus en plus durs à écrire des récits divergents des autres. Ici, nous avions un début de différence que l’auteure n’a pas exploité mais qui était très présent et assez remarquable. Ce n’était pas quelque chose de matériel, de tangible mais quelque chose de plus réfléchi, propre à chaque lecteur. Je suis désolé de faire une critique si peu matérialiste mais ce roman est bien plus que cela et l’intrigue présente des éléments sur lesquels nous pouvons porter des mots, des éléments tels que des sentiments … non, des sensations qui nous mènent sur une autre piste, un sentir sauvage sur lequel aucun auteur n’a encore posé le pied, sur lequel aucun auteur n’a encore su écrire.

            En conclusion, j’ai assez bien aimé ce livre et je le recommande aux amateurs du genre.



Un livre nous envoyant sur les eaux de la romance entre hommes




Tu as déjà lu ce livre et tu aimerais partager ? Tu as envie de le lire et tu as peut-être des questions à me poser ? Ou peut-être que tout simplement tu veux faire plaisir. Laisse donc un commentaire.

Viens te le procurer sur :

- Le site de l'éditeur (ici)
- Amazon (ici)
- Itunes (ici)
- La Fnac (ici)

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Merci de ton commentaire, cela fera plaisir à l'auteur de ce blog ! Il t'en remercie