mercredi 9 août 2017

La fille sous la glace

La fille sous la glace – Robert Bryndza

Auteur :
Robert Bryndza


Editeur :                       
Collection :
/
Genre :
Thriller, Polar, Suspense
Série :
/
Nombre de pages :
504 pages
Format lu :
Papier
Date de parution :
9 août 2017
Prix d’achat :
18,99€ (broché) 

Un thriller sympathique permettant de se détendre sans trop se prendre la tête.

Résumé du roman
               
La glace a immortalisé sa jeunesse, sa beauté… et son mystère : qui était vraiment Andrea ? Victime ou manipulatrice ?

Encore marquée par la mort en service de son mari, l’inspectrice Erika Foster découvre son nouveau poste dans un commissariat de Londres. Premier jour, première affaire et non des moindres : le corps d’Andrea Douglas-Brown, fille d’un riche industriel, a été retrouvé dans le lac gelé du Horniman Museum de Forest Hill. Que faisait la jeune femme mondaine dans ce quartier mal famé ? Effondrée par la disparition d’Andrea, sa famille semble pourtant redouter ce que l’enquête pourrait dévoiler d’eux. Hasard ? Vengeance ? Crime passionnel ? Pour faire éclater la vérité, Erika devra faire la lumière entre règne des apparences et sombres secrets.

Mon avis


                Je tiens à remercier France Loisirs pour ce nouveau roman. Dès que j’ai vu la couverture, j’étais tombé sous le charme et en lisant le résumé, mon choix était fait : oui, je désirais découvrir ce thriller. Je suis un grand amateur de frissons et ce roman a su m’en procurer quelques-uns. C’est un récit qui a su me faire passer le temps. Je vais vous expliciter ce que je pense dessus.

                Tout d’abord, comme dans toute bonne enquête policière, nous avons du suspense et des rebondissements. Nous attendons certains éléments avec impatience pour essayer de trouver des indices qui permettent de découvrir l’identité de l’assassin et quand nous pensons avoir trouvé de qui il s’agit, un autre élément, un nouvel indice arrive et fait voler en éclats notre théorie et nous devons recommencer dès le début, avec les indices qui sont mis à notre disposition. Et plus nous avançons dans le récit, plus nous nous approchons de la fin, plus nous ressentons ce suspense s’imprégner en nous car nous voulons découvrir le coupable avant qu’il soit arrêté. Nous voulons trouver de qui il s’agit avant que les héros le découvrent. De plus, chaque rebondissement, chaque nouveau tournant dans l’enquête peut susciter une certaine angoisse, une certaine peur car nous nous rapprochons de la solution. C’est un peu comme si on était face à un casse-tête dont la résolution nous permettrait d’obtenir une récompense. Nous sommes à la fois excités et apeurés de découvrir ce qui se cache derrière ce mystère. Nous faisons tout pour réussir à déverrouiller cette énigme et en même temps, nous retardons sa découverte. Nous faisons tout pour découvrir qui est le coupable mais parallèlement, nous voulons que le livre ne se termine pas encore.
               
                Ensuite, ce que j’ai relativement bien apprécié, c’est de me sentir dans l’histoire. Je n’avais pas vraiment l’impression d’être un spectateur assis et en train de regarder ce qui se passait autour de moi, au sein de récit. Lorsque j’étais sur les scènes de crime, je revêtais ma veste d’enquêteur et lorsque mes pas m’éloignaient de ces scènes, de ces indices, j’étais un spectateur suivant le personnage principal, caché dans le noir, témoin de tout ce qui pouvait se passer. C’était un sentiment très euphorisant. On se sent impliqué dans l’histoire, on fait attention au moindre détail. Comme je l’ai dit plus haut, chaque indice permet de monter théorie sur théorie, chaque rebondissement permet de relancer le suspense et l’intérêt. Chaque péripétie accroche le lecteur qui ne peut s’en défaire. C’est un peu comme être dans une montagne russe. On monte, on descend et on fait cela plusieurs fois de suite. Au début, cela va nous impressionner et au fil des montées et descentes, nous allons avoir l’habitude et anticiper cela et perdre intérêt à l’attraction. Ce roman, quand le lecteur pourrait perdre de l’intérêt met en place des loopings, rapproche ou écarte les descentes, crée des virages fourbes, monte des artifices. Ainsi, nous ne savons pas à quoi nous attendre et quand nous pensons savoir ce qui va arriver et quand, ça change et on se retrouve comme avec l’enquête, devoir tout recommencer. Et cela, c’est enivrant car on se sent vivre à l’intérieur du récit, comme si on en faisait partie.

                Pour terminer cet avis, j’ai bien apprécié le caractère du personnage principal. Une enquêtrice absorbée par son travail et assez mystérieuse. Un caractère bien trempé pour une affaire bien complexe. Ce n’était pas évident de s’attacher à cette femme, ni même d’essayer de la cadrer, de la comprendre. Cette héroïne était un mystère des plus complets et j’ai vraiment voulu la percer à jour, la connaître, découvrir qui elle était. C’était une enquête en plus, une enquête plus humaine et plus complexe. De plus, son comportement des plus intéressants permettait au récit d’avoir plus de rebondissements et face à cela, je souriais. Cela apportait un nouveau tournant mais également un peu de gaieté même si les personnages n’étaient pas d’accord avec cela. Cela apportait quelque chose de supplémentaire. Par moments, nous étions comme un parent face à des enfants qui se chamaillaient.  Mais contrairement à ce que l’on pourrait penser, je n’ai pas trouvé cela rabaissant pour le roman. Ces petits moments permettaient un peu de souffler pour mieux se reconcentrer sur le meurtre après.

                En conclusion, ce thriller est un bon petit livre à prendre sur la plage ou à lire sur la terrasse, pour faire passer le temps sans trop se prendre la tête.

★★★☆

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Merci de ton commentaire, cela fera plaisir à l'auteur de ce blog ! Il t'en remercie