mardi 6 septembre 2016

Les Chevaux de Troie (2) : D. contre D.

Titre
Auteur
Editeur
Collection
/
Date de sortie
30 août 2016
Nombre de pages
406 pages
Prix
2,99€ (e-book)

Un second tome vous envoyant dans un suspense banquier des plus glauques

   

Synopsis

            "Le professeur Novak entra dans la cabine de contrôle où un technicien surveillait les écrans, dont les images étaient soigneusement enregistrées.

À travers la vitre, on ne voyait que l’énorme tube horizontal de l’appareil d’imagerie, et malgré l’insonorisation, le bruit de cliquetis de la machine parvenait quand même jusqu’à eux, bien qu’assourdi.

« C’est lequel, dedans ? demanda Novak en s’asseyant à côté de l’opérateur.
— Jackson Higgins. Aucun changement, professeur. C’est toujours la fête, là-dedans, fit le technicien sur un ton pince-sans-rire. Comme les trois autres. »
           
En effet, les images de l’IRM fonctionnelle montraient une activité cérébrale si intense qu’on avait l’impression d’assister à un véritable feu d’artifice. Ce n’était pas une zone particulière du cerveau qui s’activait, s’allumait, mais toutes en même temps, comme si tous les sens étaient hyperstimulés.

Chaque fois, le professeur Novak ne pouvait s’empêcher de trouver à ces images lumineuses, chaotiques et colorées une troublante et singulière beauté. Quel dommage qu’il ne soit pour l’instant pas possible de reconstituer en images et en sons ce qui se passait dans la tête de ces hommes. Hélas, comme toujours, la nature surpassait de loin leurs capacités technologiques actuelles. L’enregistrement qui était fait par l’IRM fonctionnelle des variations du flux sanguin était bien plus lent que les échanges d’informations entre les différents neurones.
Le mystère de l'état des Promeneurs restait entier."

Xander doit dénouer l'écheveau complexe qu'il a découvert. Pour retrouver la trace de Thaddeus, il va devoir plonger non seulement dans les dossiers cachés de la CIA et du Pentagone, mais aussi dans les secrets inavouables de sa propre famille.

Pour atteindre son but, il lui faudra peut-être accepter de devenir un Promeneur.
Mais quel sera le prix à payer?

Le second opus des "Chevaux de Troie". Toujours aussi brûlant, toujours aussi proche de l'actualité.

Toujours aussi réel...

Attention. En lisant ce second tome, vous risquez de tomber dans une addiction totale… Lisez bien l'avertissement de l'éditeur en début de roman, accessible dans l'extrait gratuit.

Mon avis

            Les Chevaux de Troie. Pour ceux qui n’ont pas lu le premier tome, le titre fait sûrement penser à une légende de la mythologie grecque. Pour ceux connaissant quelque peu l’informatique, le Cheval de Troie est un programme inoffensif en cachant un autre malveillant. C’est dans ce second monde que nous nous retrouvons et comme le premier, j’ai adoré malgré le fait qu’il m’a fallu un peu de temps pour me replonger dans cet univers particulier que je vais vous présenter.

            Tout d’abord, une des raisons qui me fait aimer ce roman est l’ensemble des recherches qui se trouvent dedans, distillées par l’auteur à travers ses personnages. Contrairement à d’autres livres que j’ai déjà lus, je n’ai pas considéré cette source d’informations comme une preuve de supériorité de l’auteur par rapport à moi, simple lecteur mais plutôt comme un partage d’un travail de plusieurs mois aux résultats juteux et intéressants. Certains des personnages avaient la même connaissance que nous par rapport à ce genre d’informations, généralement des données bancaires, et nous n’étions donc pas largués face à la compréhension de ces dernières. Tout nous est expliqué, du début à la fin, résumé par des mots familiers, ensuite, pour résumer la quantité d’informations reçues. Étant en filière comptable, je ne pouvais que m’intéresser à ces informations qui résonnaient en moi et qui trouvaient un intérêt professionnel. De plus, toutes les recherches que l’auteur a faites au niveau des informations bancaires ou de l’actualité permet d’ancrer ce récit plus facilement dans la vie réelle, la réalité et l’histoire racontée provoque en nous une montée des sensations perçues, une montée des sentiments qui découlent du récit. Cela provoque également un intérêt plus fort de suivre les différentes péripéties de l’histoire. L’auteur jongle subtilement entre réel et fictif, donnant un mélange noir et angoissant.

            Ensuite, outre ces informations pertinentes, un livre est d’abord lu pour son histoire et je ne pourrais pas écrire une chronique correcte sans parler de celle-ci. Le récit. Sombre. Haletant. Prenant. Voilà les trois mots qui le résument. Je me suis senti plongé dans un univers sordide aux péripéties mortelles et sombres, aux enjeux noirs et fous. Il y’a de nombreux livres pour lesquels on peut dire facilement qu’il y’a du suspense. Pas celui-ci. Détrompez-vous, ce livre est bien mieux que les autres auxquels je pensais. On vit tellement de suspense, d’attente angoissée, qu’il n’est pas simple de dire que ce livre a du suspense car le mot, la phrase nous semble bien pauvre comparée à la réalité du récit. C’est un peu comme aller dans un parc d’attractions et désigner une montagne russe en disant « Voilà, ça, c’est une montagne russe ». Une fois embarqué, après avoir survécu à quelques loopings et à une vitesse de pointe décoiffant votre dernier brushing, cette attraction n’est plus seulement une montagne russe. Objectivement, si. Mais en vous, cela est bien plus car vous avez vécu un moment de peur et d’excitations mêlées. Ce n’est donc plus seulement une attraction mais un instrument de vos sensations et généralement, tout ce qui nous touche a plus d’importance que le reste. Ainsi, ce livre n’a pas de suspense, il est suspense car il provoque en nous un raz-de-marée d’angoisse et de plaisir, angoisse de découvrir la suite, plaisir de lire les pages suivantes. Sentiments contradictoires mais bien réels.

            Pour finir, que pouvons-nous attendre des personnages dans un second tome ? Pour ceux qui ne lisent pas souvent, voire jamais, d’histoires en plusieurs tomes, la question est pertinente. En effet, on pourrait se la poser. L’auteur nous les a déjà présentés dans le premier tome, qui de surcroit dénombrait près de 650 pages. Avec ce laps de temps, on connait tout de tous les personnages. À tous ces gens qui pensent cela, vous avez tort… Et pas qu’un peu ! Vous ne connaissez qu’au maximum la partie émergée de l’iceberg qui est, selon moi, la partie la moins intéressante d’une personne car tout le monde peut la voir, la connaitre et l’étudier. La plus fascinante, c’est l’âme du protagoniste. La partie cachée. Celle qui se trouve sous la surface de confiance, pour laquelle seuls quelques proches, voire personne, connaissent l’existence. C’est en découvrant cette partie que vous allez vous rendre compte que vous ne connaissiez pas les personnages comme il se doit. Passé. Présent. Futur. Passions. Secrets. Tant d’éléments que nous voulons savoir, tant d’éléments qui nous troublent. Page après page, j’ai découvert des révélations sur tel ou tel personnage. Un gentil ou un méchant ? C’est une notion abstraite car lorsque nous commençons à recevoir des informations juteuses sur quelqu’un, nous ne pouvons qu’écouter ce qui se dit, ce qui s’écrit. C’est notre soif de curiosité, qualité et défaut à la fois. Alors, ouvrez bien vos yeux car certains secrets de nos personnages sont dévoilés dans ce récit.

            En conclusion, vous l’aurez compris, ne lâchez pas trop longtemps le premier tome car ce second récit vous transportera plus loin dans les péripéties, continuant à vous faire vivre dans le plus sombre des suspenses. Un presque coup de cœur. N’hésitez pas.




Pour l’acheter
        
    

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Merci de ton commentaire, cela fera plaisir à l'auteur de ce blog ! Il t'en remercie