samedi 5 mars 2016

Chasseuse de cristaux (1) : Vestiges de neige

Chasseuse de cristaux : Vestiges de neige - Tome 1
Nom du livre
Auteur
Julie Derussy
Editeur
Année de parution
2015
Genre
Fantasy
Nombre de pages
250 pages

Synopsis

Un monde dur et froid, prêt à sombrer, une quête étrange et mystérieuse,
des personnages au bord de la folie…
voilà ce que nous propose Julie Derussy
pour ce premier tome de Chasseuse de cristaux.

À Rivrene, archipel de glace et d'eau, univers sans pitié où les plus pauvres luttent pour survivre tandis que les puissants mènent une vie de plaisirs et de débauches, une jeune voleuse solitaire gagne sa vie en cambriolant de riches demeures. Mais tout bascule en une seule nuit. Enlevée, elle est conduite sur le navire d’une reine éplorée qui lui impose une étrange mission : retrouver trois cristaux perdus, trois cristaux aux pouvoirs mystérieux. Mue par une volonté qui n’est pas la sienne, la jeune voleuse se lance dans un long périple qui lui fera rencontrer des individus baroques, excentriques et sans morale. Dans une chasse aux cristaux qui la conduira au bout de ses peurs, au plus profond de ses désirs et aux limites de la mort.

Mon avis

             Avant de donner mon avis sur ce roman, j’aimerais remercier les Editions du 38 de m’avoir permis de le lire. J’ai vécu un très bon moment de lecture, plongeant dans l’univers du récit et  impressionné par l’histoire sur laquelle je vais maintenant donner mon avis.

            Tout d’abord, l’élément qui m’a le plus frappé et impressionné est la non-censure, la présence de sexualité dans le récit. Dans beaucoup de livres de ce genre, l’érotisme est inexistant Seule l’aventure et les péripéties priment à défaut de cette saveur un peu brûlante et acidulée. Certains auteurs se sont risqués à mettre ce goût nouveau dans ce genre d’écrits mais ils se sont  brûlés les ailes car ça n’apportait aucune saveur au récit. C’est comme s’il avait ajouté du poivre dans une préparation à base de piments, inutile. Il faut savoir que la fantasy est un genre couramment utilisé de nos jours et souvent adressé aux enfants. Si on ajoute des scènes plus osées, le public devient plus âgé, passant des enfants aux adolescents voire jeunes adultes. Mais il ne suffit pas d’ajouter une ou deux scènes intimes pour changer, modifier le public visé par le récit. Il faut que cette intimité se ressente à travers les mots et surtout qu’elle soit dans l’histoire et non à côté, elle doit être intégrée au récit. Pour cela, on doit détourner ces scènes pour qu’elles apportent une certaine richesse à l’histoire, aux péripéties et cela est assez dur car si  c’était facile, notre société de plus en plus ouverte aurait proliféré ce genre de romans Ici les scènes apportent à l’histoire une force incroyable, elles ont un rôle tellement important et si naturel que nous ne pouvons imaginer l’histoire sans.

            Ensuite, la chute finale, le dernier chapitre du roman est juste magnifique ! Ne vous en faîtes pas, vous pouvez continuer la lecture de cette chronique. D’habitude, je ne parle jamais de la fin d’un livre même si elle m’étonne mais là, je ne peux pas faire autrement. Non, je ne suis pas à court d’arguments, je suis juste franchement étonné voire impressionné par la fin que l’auteure a choisi pour le premier tome de cette épopée. Elle termine à la fois une des boucles de l’histoire par une scène décisive mais cette scène est aussi réfléchie et pousse le lecteur à méditer sur la psychologie dégagée de cette dernière péripétie. Elle est très troublante mais s’inscrit avec le caractère du personnage principal. Et par cette similitude, nous sommes plongés dans le personnage, dans ses entrailles et cela nous pousse à réfléchir. Je pense que cette image de la fin du roman est ma propre interprétation mentale de la scène et que chaque lecteur en aura une différente, c’est pour cela que je me permets d’en parler. En plus de nous troubler, cela nous donne envie de continuer la saga sans plus attendre et ça, c’est commun pour tous les lecteurs. Le premier roman nous laisse un peu sur notre faim. C’est un peu comme aller dans un restaurant gastronomique. Nous découvrons de nouveaux mets mas nous ne sommes pas rassasiés mais dans ce cas-ci, ça nous coûte beaucoup moins cher et on sait qu’on a la possibilité de continuer à goûter à cet univers.

            Pour terminer sur un point important de l’histoire à cause de son omniprésence est le personnage principal. Que serait un livre, une histoire sans son héros ou son héroïne ? Comment pourrions-nous découvrir et vivre toutes ces péripéties sans l’aide et le soutien de ce protagoniste ? C’est un réel plaisir de faire connaissance avec le personnage principal d’une histoire et plus particulièrement de cette jeune voleuse solitaire. On est à la fois chassé mais également attiré de la découvrir, de faire sa connaissance, de l’explorer. Son caractère est à la fois aussi grossier et dur que celui d’un homme que nous avons envie de lui donner un bon poing dans la tête pour se réconcilier autour d’une bière après et parfois il est tellement fragile ou séduisant que nous avons envie de la caresser, notre désir naissant pour elle. Elle est tellement instable et mystérieuse que nous nous intéressons plus pleinement à elle. Dans les autres romans, la connaissance du héros est un postulat, un principe indémontrable que nous sommes obligés de considérer comme vrai mais ici, cette base qui est censée être solide est mouvante sous nos pieds. Nous nous intéressons au personnage également, nous sommes poussés à nous intéresser à elle et c’est formidable.

            En conclusion, je vous recommande la lecture de ce premier tome des plus intenses, tout en espérant découvrir la suite des aventures de la jeune voleuse.



Un roman imaginaire aux rondeurs exquises




Tu as déjà lu ce livre et tu aimerais partager ? Tu as envie de le lire et tu as peut-être des questions à me poser ? Ou peut-être que tout simplement tu veux faire plaisir. Laisse donc un commentaire.

Viens te le procurer sur :

- le site de l'éditeur (ici)
- Amazon (ici)
- La Fnac (ici)
- Numilog (ici)    

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Merci de ton commentaire, cela fera plaisir à l'auteur de ce blog ! Il t'en remercie